Technologies de captage et de valorisation du carbone

Appel à innovations : captage et valorisation des émissions de CO2 de la cimenterie de Port-Daniel-Gascons de Ciment McInnis, en Gaspésie, au Québec

L’objectif visé est l’identification des solutions technologiques les plus appropriées, permettant une réduction permanente des émissions de CO2 de la cimenterie, et une implantation graduelle de ces solutions selon les besoins de l’entreprise.

Détails

Février 2020
Appel à innovations

Statut

Ouvert

Contexte

Située à Port-Daniel-Gascons au Québec, la cimenterie McInnis a pour mission de fournir à ses clients des ciments de qualité supérieure produits de façon uniforme, distribués avec fiabilité, selon les principes du développement durable, tout en maximisant l’investissement de ses sociétaires.

La cimenterie est l’une des plus efficientes et responsables du point de vue environnemental en Amérique du Nord, sinon dans le monde. À titre d’exemple, Ciment McInnis consomme 40 % moins d’énergie par tonne produite que la plupart des autres cimenteries. Elle intègre également plusieurs systèmes qui permettent de minimiser les rejets de polluants dans l’environnement. Elle est également la seule au Canada à se conformer volontairement aux normes d’émissions dans l’air les plus contraignantes en Amérique du Nord[1].

Outre le site de Port-Daniel–Gascons avec sa carrière, son usine et son terminal maritime en eaux profondes, Ciment McInnis exploite également un réseau stratégique de terminaux de distribution desservant les marchés situés dans la partie nord-est de l’Amérique du Nord. À cette fin, l’entreprise affrète des navires pour distribuer 85 à 90 % de sa production à ses clients tant au Canada qu’aux États-Unis. La balance de sa production est acheminée par trains ou par camions.

[1] Les normes NESHAP (National Emission Standards for Hazardous Air Pollutants) en vigueur aux États-Unis depuis 2015 pour les nouvelles cimenteries. Ces normes ont été établies par l’Agence de protection environnementale des États-Unis (USEPA) et sont beaucoup plus restrictives que celles en vigueur actuellement au Canada. 

 

Enjeu

De nombreuses mesures permettent à la cimenterie de s’inscrire comme un chef de file de l’industrie en matière d’efficacité énergétique et de performance environnementale et assurent une empreinte carbone réduite pour chaque tonne produite. La cimenterie McInnis demeure un grand émetteur de GES en raison de sa grande capacité de production ainsi que de la nature même du procédé de fabrication du ciment. Lorsque l’usine aura atteint son plein potentiel de production, les émissions totales de GES avoisineront 1,8 million de tonnes métriques annuellement, principalement du CO2.

Dans le but de réduire sensiblement cet aspect de son empreinte environnementale, Ciment McInnis s’est engagée, dès le début de son projet de cimenterie, à considérer sérieusement la possibilité de substituer une partie du coke de pétrole utilisé comme source d’énergie, par de la biomasse forestière résiduelle produite dans la région. L’étude visant à vérifier la faisabilité de cette solution est présentement en cours et un projet en ce sens pourrait se concrétiser dans les prochaines années. Cette initiative présente un potentiel de réduction des émissions de CO2 de l’ordre de 150 000 tonnes métriques par année.

Afin de réduire davantage ses émissions de GES, Ciment McInnis envisage également de faire appel à une ou plusieurs technologies permettant de capter et de valoriser le CO2. Le présent Appel à projets INNO+ s’inscrit dans cette démarche et vise à identifier des technologies qui peuvent réduire significativement les émissions de CO2 de la cimenterie, à moyen terme. À ce stade-ci, la capture du CO2 dans le simple but de le séquestrer ne constitue pas une option souhaitable, car l’objectif poursuivi consiste à maximiser les retombées économiques en intégrant les technologies propres en région. 

 

Contraintes

Les solutions proposées seront évaluées selon les principaux critères suivants :

Niveau de maturité technologique (NMT)

L’objectif étant de capter et de valoriser à moyen terme de grandes quantités de CO2, les solutions dont le développement est très avancé seront considérées en premier lieu.

Possibilité de symbiose industrielle

Les solutions qui présenteront un potentiel de participation à une symbiose industrielle régionale seront privilégiées.

Empreinte environnementale

L’empreinte environnementale des solutions proposées sera considérée lors de l’évaluation. À capacité de réduction égale des émissions de GES, celles dont l’empreinte environnementale est plus faible seront privilégiées.

Disponibilité des marchés

Les fournisseurs de solutions de valorisation du CO2 devront décrire les marchés sur lesquels leurs produits de valorisation pourront être écoulés. Ils devront également fournir des informations concernant l’état de ces marchés et la possibilité d’y avoir accès pendant une longue période.

D’autres critères tels que l’expertise de l’équipe, les coûts et contraintes de la solution proposée et l’existence de projets à échelle comparable déjà réalisés seront également pris en compte dans l’analyse.

La crise sanitaire et économique actuelle affecte le rythme de travail de tous, nous sommes contraint de tout décaler.

  • Lancement de l’appel à innovations

    10 février 2020

  • Webinaire d’information (français et anglais)

    11 mars 2020

    Visionner la vidéo

  • Mise en ligne du Q&R

    25 mai 2020

  • Date limite pour l’envoi des propositions

    15 juin 2020, midi

    Proposez une solution

  • 1re sélection des propositions

    29 juin 2020

  • Présentation des propositions par les organisations sélectionnées

    Semaines du 6 et du 13 juillet (français et anglais) en vidéoconférence

  • 2e sélection des propositions

    27 juillet 2020

  • Mission d’innovation en Gaspésie et deuxième édition du Rendez-Vous Carbone

    21-23 octobre 2020

Ressources disponibles

Les organisations sélectionnées lors de l’appel à innovation seront invitées à prendre part à une mission d’innovation en Gaspésie en octobre 2020. Elles auront ainsi l’opportunité de visiter les installations de la cimenterie McInnis, de développer des relations d’affaires avec les acteurs industriels de la région et de participer à la deuxième édition du Rendez-Vous Carbone organisée par le Pôle des technologies propres de la Gaspésie.

Dans l’éventualité où une solution présentée durant l’appel à innovation est retenue, Ciment McInnis déploiera les ressources humaines et techniques nécessaires à l’implantation de la solution.

Informations additionnelles :

 

À propos de Ciment McInnis :

Nom : Ciment McInnis Inc.

Localisation :  Municipalité de Port-Daniel-Gascons, Province de Québec, Canada (coordonnées géographiques : 48°11′ N, 64°55′ O). L’usine a été construite sur le site d’un dépôt naturel de calcaire de grande qualité, sur les rives de la baie des Chaleurs.

Activités : Production et distribution de ciments Portland.

Date d’entrée en service : Printemps 2017

Durée d’exploitation prévue :   45 ans avec possibilité de poursuite des activités si confirmation de ressources disponibles à proximité.

Nombre d’employés : 200

Capacité de production : 2,3 millions de tonnes métriques de ciment par année.

À propos de la région :

Située sur la pointe sud-est de la péninsule gaspésienne et bordée par le golfe du Saint Laurent, la région du Rocher-Percé où s’est implantée la cimenterie McInnis est reconnue comme une destination touristique internationale. Elle doit ce statut à la présence du célèbre rocher Percé et du Géoparc mondial UNESCO sur son territoire. Capitale québécoise des pêches commerciales (homards, crabes des neiges, etc..), c’est aussi un lieu névralgique d’éducation et de recherche dans le secteur marin, qui comporte plusieurs opportunités d’affaires dans le secteur de la troisième transformation des produits marins ainsi que dans la construction et la réparation navales. La région compte des infrastructures de transport de premier plan pour le développement de la Gaspésie et du Québec maritime et notamment l’Aéroport du Rocher-Percé, qui offre une desserte aérienne toute l’année, plusieurs infrastructures portuaires commerciales et touristiques ainsi que le rail gaspésien qui traverse toutes les municipalités et dont la remise en service se fera graduellement dans les prochaines années. Enfin, la région constitue le berceau du Pôle des technologies propres de la Gaspésie et un lieu de choix pour l’établissement de familles et de nouveaux arrivants avec une offre gastronomique diversifiée et de nombreuses activités de plein air.

Pour en savoir plus :

 

Partenaires de l’appel à innovation :

Avec la collaboration du gouvernement du Québec 

Pôle des technologies propres de la Gaspésie : Dans le cadre de sa démarche visant à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES), Ciment McInnis travaille en étroite collaboration avec le Pôle des technologies propres de la Gaspésie. Le Pôle est un organisme de développement économique né d’une volonté régionale de maximiser les retombées économiques reliées à l’implantation de la cimenterie. Le principal objectif du Pôle est de favoriser la mise en place d’une symbiose industrielle centrée sur les activités de Ciment McInnis et visant à réduire l’empreinte environnementale de la cimenterie. L’appel à innovations INNO+ sera donc réalisé avec ce double objectif en tête. Le Pôle participera activement à l’ensemble des activités reliées au défi.

Écotech Québec : Première organisation du genre au Canada, Écotech Québec est la grappe des technologies propres. Dans une perspective de développement durable, elle mobilise depuis 10 ans les acteurs de l’économie verte pour la mise en place des conditions les plus propices au développement et à la croissance des entreprises. Elle stimule aussi les utilisateurs afin d’accroître le déploiement des technologies propres. Écotech Québec organise depuis quelques années des INNO+, soit des appels à innovation afin d’aider les entreprises à améliorer en même temps leur compétitivité et leur bilan environnemental.

Vous croyez avoir une solution?

  • Rediffusion du webinaire d’information

Rediffusion du Webinaire du 11 mars

For the English webinar, click here

  • Soumettez votre solution d’ici le 15 juin 2020 à midi, date limite de réception des propositions.

Proposez une solution avant le 15 juin

Les réponses fournies aux questions posées lors du webinaire, sont disponible maintenant.

Pour toute question, contactez innoplus@ecotechquebec.com

 
Consulter la FAQ

Contactez-nous!

Pour en savoir plus sur cet atelier INNO+ ou pour que vos défis technologiques fassent l’objet d’un atelier INNO+, contactez:

innoplus@ecotechquebec.com