Maîtrise de l’énergie dans un bâtiment hébergeant des salles de serveurs

Appel à innovations: réduction de la consommation énergétique de bâtiments abritant des salles de serveurs et équipements de réseaux pour Bell

Bell souhaite réduire la consommation énergétique de ses bâtiments abritant des salles de serveurs et équipements de réseaux. Bell est à la recherche de solutions à tout stade de développement sur la thématique des sources d’énergie durable/renouvelable, l’intelligence artificielle, les systèmes de stockage et les solutions de réfrigération.

Détails

Février 2022
Appel à innovations

Statut

Ouvert

Contexte

Bell a pris l’engagement de rendre ses activités carboneutres en 2025 et s’est commise à se fixer des cibles de réduction des émissions basées sur la science (SBT) d’ici 2030 conformément au scénario limitant le réchauffement à 1,5 °C.

Bell souhaite maintenant se doter de solutions technologiques adaptées afin de parvenir à ses cibles ambitieuses, tout en atteignant ces objectifs de croissance et de pérennité de son réseau. Bell veut se doter d’une stratégie de déploiement et d’intégration de nouvelles technologies alliant fiabilité et efficacité, pour une partie ou l’ensemble de ces 4600 bâtiments et abris.

 

Enjeu

Environ 20 % des 4 600 bâtiments de Bell, abritent ou sont capables d’abriter des centres de données. Jusqu’à présent, les besoins en refroidissement des salles d’équipement étaient réalisés indépendamment des paramètres thermodynamiques de ces derniers [1].

Bell souhaiterait mettre en place une approche plus intégrée entre les équipements réseau et les bâtiments les hébergeant afin de réduire les besoins énergétiques correspondants tout en assurant la fiabilité et l’intégralité des systèmes.

Bell est donc à la recherche de solutions permettant d’améliorer la maîtrise de l’énergie dans ses bâtiments abritant des salles de serveurs et autres équipements connexes servant au support de son réseau et ainsi minimiser la consommation énergétique et son empreinte carbone.

Les solutions proposées devront tenir compte du contexte législatif actuel et futur (notamment au niveau des réfrigérants, abolissement des halocarbures, des sources d’énergie alternatives [gaz naturel, renouvelable], etc.) Ces dernières devront aussi avoir un impact favorable à la réduction de la consommation d’énergie incluant la consommation de carburant fossile.

Bell a un intérêt prononcé sur les innovations et les technologies touchant les sphères suivantes :

  • Source d’énergie alternative et/ou renouvelable telle que
    • Les piles à combustible
    • L’énergie solaire et éolienne
  • Système de stockage énergétique alternatif
    • Lithium Ion
    • Accumulateur (Iron-air)
    • Super condensateur
  • L’intelligence artificielle
    • Détection d’anomalie
  • Solution de refroidissement intégré
    • Confinement
    • « Door cooling », refroidissement en rangée
  • Réduire notre utilisation de réfrigérant classique tel que l’utilisation du CO2 (captation du CO2 pour l’utiliser comme réfrigérant)

[1] Pour en savoir plus sur l’efficacité énergétique des bâtiments et les paramètres d’opération des équipements, consulter la section ‘Documentation’

Contraintes et autres informations pertinentes :

  • Le projet sera déployé dans un horizon 5 à 10 ans afin de rencontrer nos objectifs décrits plus haut.
  • Bell est intéressé par des solutions à tout stade de développement. Bien qu’il serait préférable de viser à intégrer des solutions qui ont été déjà éprouvées à court terme, Bell est ouvert à supporter le développement et la mise à l’épreuve de nouvelle technologie en autant que le tout soit en accord avec les objectifs et les échéanciers de ce projet.
  • La solution ne doit pas augmenter nos émissions de gaz à effet de serre ni être nuisible pour l’environnement à tout autre niveau. La contribution nette sera considérée pour fin d’évaluation.
  • Le coût des solutions devra faire l’objet d’un seuil de rentabilité basé sur une analyse investissement-bénéfices comprenant, mais sans s’y limiter les aspects suivants :
    • Impact sur les conditions climatiques
      • Réduction totale de CO2
      • Coût par Tonne de réduction de CO2
    • Coût total d’acquisition et d’entretien

Sur l’efficacité énergétique des bâtiments

L’indicateur d’efficacité énergétique (PUE) moyen des bâtiments est de 1,8. Ceci représente le ratio entre l’énergie totale consommée par l’ensemble du centre d’exploitation (avec entre autres, le refroidissement, le traitement d’air, les UPS [onduleurs]…) et la partie qui est effectivement consommée par les systèmes informatiques ou réseaux que ces centres exploitent.

 

Sur les paramètres opérationnels des salles d’équipements

Le tableau ci-bas donne aussi un aperçu des paramètres opérationnels pour le contrôle de température actuel des salles d’équipement :

 

Équipements d’ancienne génération 

Équipements de nouvelle génération 

Salle de batteries

Pourcentage de ce type d’équipement

60%

40%


En majorité ce sont des onduleurs de dernière génération

Durée de vie approximative

Ils sont présentement en fin de vie (DMS)

Les déploiements ont commencé vers 2010 en ce qui concerne les salles de serveurs.

 

Les serveurs ont un « life cycle » d’environ 5 @ 10 and (Max)

10 @ 15 ans.

Différentiel de température

11 °C

10 @ 20 °C

N/A

Humidité relative 

  1. @ 60 %

20 @ 80 %

10 @ 80 %

Requis en ventilation

N/A

< 100 CFM/kW

N/A

Plage nominale d’opération

Variable

10 @40 °c

10 @ 35 °C [classe A2]

** peut-être aussi plus élevé selon le type.

Système de conversion

0 @ 60 °C

Batterie 15 @ 32 °C

Température cible actuelle [salle]

23 °C

25 °C

Point d’alarme

28 °C

Température usuelle d’alimentation

13 °C

Il est à noter aussi que pour supporter ces activités, Bell a recours à des systèmes d’accumulation d’énergie [DC et UPS]. Ces systèmes sont composés principalement de batteries pouvant supporter la charge pour une durée variant de 10 min à 8 h selon l’application.

Vous avez une solution à proposer ?

Déposez dès maintenant votre solution en remplissant le formulaire.

Si vous l’avez manqué, vous pouvez dès à présent consulter la présentation et visionner le webinaire.

Les réponses fournies aux questions posées lors du webinaire sont maintenant disponibles.

Pour toute question, contactez innoplus@ecotechquebec.com

Votre cible est d’être carboneutre en 2025 avec une réduction de 57% des émissions scope 1 et 2. Le reste des 47% sera de la compensation (crédit carbone)?

La 1ère cible est la carboneutralité (réduire nos émissions de GES autant que l’on peut et ensuite compenser), mais la 2e cible est une réduction absolue de 57% du scope 1-2 d’ici 2030.

Avez-vous des sources concentrées d’émission de carbone ?

Génératrices au diesel, chaudières au gaz/huile

Avez-vous des inventaires précis de génératrices au diesel, chaudières au gaz/huile ?

Oui, c’est disponible pour l’ensemble du portefolio (# modèle, capacité,…)

Avez-vous une cartographie de ces sources, avec le volume d’émissions par site ?

Nous savons dans quels bâtiments ils sont, et nous avons des factures de gaz et de diesel pour le volume.

Avez-vous des bâtiments dans la région de la Côte-Nord. Si oui, êtes-vous prêts à travailler avec les équipes locales qui font déjà ce genre de projet ?

Oui, les équipes spécialisées sont acceptés et promulgués afin de maximiser les couts et le temps d’implémentation.

Pourriez-vous donner une indication des périodes de retour sur l’investissement visées?

Habituellement une RSI de 4 ans.

Est-ce à l’échelle du Canada ou du Québec?

Canada

Qui va nous donner les infos sur les sources afin de faire des propositions informées ?

Notre équipe, mais on doit anonymiser les données tout d’abord.

Pour les solutions d’IA, disposez-vous ou disposerez-vous des capteurs pertinents pour les objectifs visés, ou en cherchez-vous des nouveaux ?

L’automatisation des 350+ bâtiments est assez poussé, mais il y a de la place à ajouter des sondes pertinentes.

Êtes-vous ouvert à une solution thermoélectrique qui s’applique uniquement à vos centres de données ou salles de serveurs, sans impliquer le restant de votre parc de bâtiments ?

Oui absolument.

Êtes-vous ouverts au captage de carbone à la source, si les volumes le justifient ?

Oui, si justifications suffisantes.

Êtes-vous ouverts à la distribution géographique de vos serveurs ?

Oui

 

Contexte

Bell a pris l’engagement de rendre ses activités carboneutres en 2025 et s’est commise à se fixer des cibles de réduction des émissions basées sur la science (SBT) d’ici 2030 conformément au scénario limitant le réchauffement à 1,5 °C.

Bell souhaite maintenant se doter de solutions technologiques adaptées afin de parvenir à ses cibles ambitieuses, tout en atteignant ces objectifs de croissance et de pérennité de son réseau. Bell veut se doter d’une stratégie de déploiement et d’intégration de nouvelles technologies alliant fiabilité et efficacité, pour une partie ou l’ensemble de ces 4600 bâtiments et abris.

 

Enjeu

Environ 20 % des 4 600 bâtiments de Bell, abritent ou sont capables d’abriter des centres de données. Jusqu’à présent, les besoins en refroidissement des salles d’équipement étaient réalisés indépendamment des paramètres thermodynamiques de ces derniers [1].

Bell souhaiterait mettre en place une approche plus intégrée entre les équipements réseau et les bâtiments les hébergeant afin de réduire les besoins énergétiques correspondants tout en assurant la fiabilité et l’intégralité des systèmes.

Bell est donc à la recherche de solutions permettant d’améliorer la maîtrise de l’énergie dans ses bâtiments abritant des salles de serveurs et autres équipements connexes servant au support de son réseau et ainsi minimiser la consommation énergétique et son empreinte carbone.

Les solutions proposées devront tenir compte du contexte législatif actuel et futur (notamment au niveau des réfrigérants, abolissement des halocarbures, des sources d’énergie alternatives [gaz naturel, renouvelable], etc.) Ces dernières devront aussi avoir un impact favorable à la réduction de la consommation d’énergie incluant la consommation de carburant fossile.

Bell a un intérêt prononcé sur les innovations et les technologies touchant les sphères suivantes :

  • Source d’énergie alternative et/ou renouvelable telle que
    • Les piles à combustible
    • L’énergie solaire et éolienne
  • Système de stockage énergétique alternatif
    • Lithium Ion
    • Accumulateur (Iron-air)
    • Super condensateur
  • L’intelligence artificielle
    • Détection d’anomalie
  • Solution de refroidissement intégré
    • Confinement
    • « Door cooling », refroidissement en rangée
  • Réduire notre utilisation de réfrigérant classique tel que l’utilisation du CO2 (captation du CO2 pour l’utiliser comme réfrigérant)

[1] Pour en savoir plus sur l’efficacité énergétique des bâtiments et les paramètres d’opération des équipements, consulter la section ‘Documentation’

Contraintes et autres informations pertinentes :

  • Le projet sera déployé dans un horizon 5 à 10 ans afin de rencontrer nos objectifs décrits plus haut.
  • Bell est intéressé par des solutions à tout stade de développement. Bien qu’il serait préférable de viser à intégrer des solutions qui ont été déjà éprouvées à court terme, Bell est ouvert à supporter le développement et la mise à l’épreuve de nouvelle technologie en autant que le tout soit en accord avec les objectifs et les échéanciers de ce projet.
  • La solution ne doit pas augmenter nos émissions de gaz à effet de serre ni être nuisible pour l’environnement à tout autre niveau. La contribution nette sera considérée pour fin d’évaluation.
  • Le coût des solutions devra faire l’objet d’un seuil de rentabilité basé sur une analyse investissement-bénéfices comprenant, mais sans s’y limiter les aspects suivants :
    • Impact sur les conditions climatiques
      • Réduction totale de CO2
      • Coût par Tonne de réduction de CO2
    • Coût total d’acquisition et d’entretien

Sur l’efficacité énergétique des bâtiments

L’indicateur d’efficacité énergétique (PUE) moyen des bâtiments est de 1,8. Ceci représente le ratio entre l’énergie totale consommée par l’ensemble du centre d’exploitation (avec entre autres, le refroidissement, le traitement d’air, les UPS [onduleurs]…) et la partie qui est effectivement consommée par les systèmes informatiques ou réseaux que ces centres exploitent.

 

Sur les paramètres opérationnels des salles d’équipements

Le tableau ci-bas donne aussi un aperçu des paramètres opérationnels pour le contrôle de température actuel des salles d’équipement :

 

Équipements d’ancienne génération 

Équipements de nouvelle génération 

Salle de batteries

Pourcentage de ce type d’équipement

60%

40%


En majorité ce sont des onduleurs de dernière génération

Durée de vie approximative

Ils sont présentement en fin de vie (DMS)

Les déploiements ont commencé vers 2010 en ce qui concerne les salles de serveurs.

 

Les serveurs ont un « life cycle » d’environ 5 @ 10 and (Max)

10 @ 15 ans.

Différentiel de température

11 °C

10 @ 20 °C

N/A

Humidité relative 

  1. @ 60 %

20 @ 80 %

10 @ 80 %

Requis en ventilation

N/A

< 100 CFM/kW

N/A

Plage nominale d’opération

Variable

10 @40 °c

10 @ 35 °C [classe A2]

** peut-être aussi plus élevé selon le type.

Système de conversion

0 @ 60 °C

Batterie 15 @ 32 °C

Température cible actuelle [salle]

23 °C

25 °C

Point d’alarme

28 °C

Température usuelle d’alimentation

13 °C

Il est à noter aussi que pour supporter ces activités, Bell a recours à des systèmes d’accumulation d’énergie [DC et UPS]. Ces systèmes sont composés principalement de batteries pouvant supporter la charge pour une durée variant de 10 min à 8 h selon l’application.

Vous avez une solution à proposer ?

Déposez dès maintenant votre solution en remplissant le formulaire.

Si vous l’avez manqué, vous pouvez dès à présent consulter la présentation et visionner le webinaire.

Les réponses fournies aux questions posées lors du webinaire sont maintenant disponibles.

Pour toute question, contactez innoplus@ecotechquebec.com

Votre cible est d’être carboneutre en 2025 avec une réduction de 57% des émissions scope 1 et 2. Le reste des 47% sera de la compensation (crédit carbone)?

La 1ère cible est la carboneutralité (réduire nos émissions de GES autant que l’on peut et ensuite compenser), mais la 2e cible est une réduction absolue de 57% du scope 1-2 d’ici 2030.

Avez-vous des sources concentrées d’émission de carbone ?

Génératrices au diesel, chaudières au gaz/huile

Avez-vous des inventaires précis de génératrices au diesel, chaudières au gaz/huile ?

Oui, c’est disponible pour l’ensemble du portefolio (# modèle, capacité,…)

Avez-vous une cartographie de ces sources, avec le volume d’émissions par site ?

Nous savons dans quels bâtiments ils sont, et nous avons des factures de gaz et de diesel pour le volume.

Avez-vous des bâtiments dans la région de la Côte-Nord. Si oui, êtes-vous prêts à travailler avec les équipes locales qui font déjà ce genre de projet ?

Oui, les équipes spécialisées sont acceptés et promulgués afin de maximiser les couts et le temps d’implémentation.

Pourriez-vous donner une indication des périodes de retour sur l’investissement visées?

Habituellement une RSI de 4 ans.

Est-ce à l’échelle du Canada ou du Québec?

Canada

Qui va nous donner les infos sur les sources afin de faire des propositions informées ?

Notre équipe, mais on doit anonymiser les données tout d’abord.

Pour les solutions d’IA, disposez-vous ou disposerez-vous des capteurs pertinents pour les objectifs visés, ou en cherchez-vous des nouveaux ?

L’automatisation des 350+ bâtiments est assez poussé, mais il y a de la place à ajouter des sondes pertinentes.

Êtes-vous ouvert à une solution thermoélectrique qui s’applique uniquement à vos centres de données ou salles de serveurs, sans impliquer le restant de votre parc de bâtiments ?

Oui absolument.

Êtes-vous ouverts au captage de carbone à la source, si les volumes le justifient ?

Oui, si justifications suffisantes.

Êtes-vous ouverts à la distribution géographique de vos serveurs ?

Oui

 

Contactez-nous!

Pour en savoir plus sur cet atelier INNO+ ou pour que vos défis technologiques fassent l’objet d’un atelier INNO+, contactez:

innoplus@ecotechquebec.com